Return to site

Vous recrutez ? Attention aux signaux d'alarmes

· Conseils recruteur

Quand on dirige une petite entreprise qui a besoin de nouveaux collaborateurs rapidement, il peut être difficile de repérer les signaux d’alarme qui semblent indiquer que le candidat ne collera peut-être pas. Apprenez à reconnaître les alertes qui peuvent vous inciter à changer d’avis sur un candidat et à creuser davantage avant d’avancer dans le processus de recrutement.

Un manque d’intérêt

Il faut à votre petite entreprise des salariés passionnés prêts à faire plus que ce qu’on leur demande. Un candidat qui ne ferait pas de son mieux pour vous impressionner avant de décrocher le poste ne changera pas une fois embauché. Parmi les signaux d’alerte qui prouvent que quelqu’un ne se donne pas à 100 % se trouvent :

  • Les fautes de frappe et les erreurs dans le CV,
  • Une lettre de motivation généraliste et non ciblée pour le poste,
  • Un retard le jour de l’entretien,
  • L’absence de questions sur l’entreprise ou les questions auxquelles on peut trouver les réponses en un coup d’œil sur votre site.

Les fréquents changements de poste

Certes, les candidats d’aujourd’hui ont tendance à changer d’entreprise plus facilement qu’il y a quelques décennies. Toutefois, un enchaînement de postes courts peut aussi indiquer une difficulté à s’entendre avec les autres, un manque de loyauté, et une indécision quant aux objectifs de carrière. Creusez la question avec attention, ou vous risquez de devenir une courte ligne de plus sur le CV de cette personne.

 Le flou

Certains recruteurs conseillent de faire particulièrement attention en lisant les CV par compétences. Commencer par les compétences plutôt que par un historique de carrière chronologique peut être une technique pour détourner l’attention d’un manque d’expérience ou de fréquents trous dans le CV. De la même façon, creusez lorsque les dates ne correspondent pas ou si vous n’êtes pas sûr des missions accomplies par le candidat à un poste en particulier. Les bons candidats n’hésitent pas à aborder les spécificités de leurs responsabilités et réalisations, alors que ceux qui tentent de cacher quelque chose préfèrent rester vagues.

Les autres ne sont pas convaincus

Certains candidats se comportent bien devant la personne qui recrute mais sont très différents face à ceux qui n’ont apparemment « pas d’importance ». Une telle attitude peut être catastrophique pour des salariés très soudés, alors demandez son avis à votre équipe avant de faire une offre au candidat. De la même façon, écoutez bien ce que les références du candidat ont à dire. Les informations qui contredisent ce qu’on a tenté de vous faire croire, ou même un simple manque d’enthousiasme lorsqu’on vous parle du candidat en question, devrait vous inquiéter. Et prenez au sérieux les informations négatives lorsque vous faites les vérifications d’usage, même si vous appréciez vraiment le candidat.

Votre instinct vous dit non

Enfin, n’oubliez pas d’écouter la voix la plus importante dans la conversation recrutement : votre voix intérieure. Un candidat peut sembler parfait en théorie, faire un sans-faute en entretien, mais ne pas coller pour votre petite entreprise. Faites confiance à votre instinct car au final, c’est généralement lui qui a raison.

En bref, recruter la mauvaise personne peut être coûteux pour n’importe quelle entreprise, mais dans les PME, cela peut être une véritable catastrophe. Outre les problèmes de productivité, un mauvais élément peut mettre en danger le moral et la motivation de tout le bureau, ainsi que l’avenir de votre entreprise. Apprenez à reconnaître ces signaux d’alerte avant de recruter.

Career Builder

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly